Articles

Affichage des articles du 2015

Mr. Charles Marx, Docteur en Philosophie… Bruxelles

Image
Mr. Charles Marx...Je renvoie à l’excellent article de Jean Stengers Ixelles dans la vie et l’œuvre de Karl Marx, du « Bulletin du Cercle d’Histoire locale d’Ixelles » publié en 1986, et réédité le 1er mai 2013 en ligne, à l’occasion du 165ème anniversaire du Manifeste Communiste, lequel fut rédigé à Bruxelles en 1848, juste avant la révolution de Février. Cette étude fourmille de détails concernant les lieux de vie, les occupations et les joies de la famille de Karl Marx expatrié en Belgique, qui signait son courrier « Mr. Charles Marx… à Bruxelles ». Pourtant, les autorités belges expulseront Marx pour ses activités de peur que la révolution en France n’arrive jusqu’en cet « Etat constitutionnel modèle »[1] http://www.avanti4.be/debats-theorie-histoire/article/il-y-a-165-ans


En effet, il y avait de quoi donner du fil à retordre aux autorités. Marx tenait des réunions de la Ligue des Communistes à l’établissement du Cygne Blanc sur la Grand-Place, enseigne d’excellente qualité toujour…

Hannah (II)

Image
Cette note de travail fait suite à celle publiée le 23 avril sur le blog : Hannah (I)
Mon projet de recherche se propose de cerner la pensée d’Arendt à l’œuvre entre la publication des Origines du totalitarisme (1951) et De la révolution (1963), en passant par les manuscrits inédits sur Marx[1] et Condition de l’homme moderne (1958). C’est en effet au cours de cette période qu’Arendt tente de dépasser le questionnement sur la radicalité du mal (comment une vie humaine est-elle encore possible après l’expérience effroyable du nazisme), qu’elle s’explique avec Marx (dans une tentative qui échouera à rendre compte de l’origine du totalitarisme sur le modèle soviétique mais qui sera riche d’apports pour la suite de l’œuvre), qu’elle pose ensuite les fondations d’une anthropologie philosophique (avec la théorie de la « Vie Active »), et se met à l’écoute des grandes révolutions politiques (américaine et française) en se demandant ce qui du primat de la liberté ou de l’égalité est le plus so…

Un commentaire sur le Yi King

Image
Un commentaire sur le Yi-King à propos de quelques passages d’Henri Maldiney, in « L’Art et le Rien », Art et existence, Klincksieck, Paris 2002 ; chapitre III : Mutation et Cosmogénèse (pp 180-183)
communication au séminaire de phénoménologie (PHI, Université Libre de Bruxelles), 19 novembre 2015



Citations de Maldiney
p. 181 L’absence de contraires est une constante de la pensée chinoise. Elle ne caractérise pas seulement le Rien, mais l’Ordre total – et entre eux non plus le rapport n’est pas de contrariété ou de contradiction. « L’être et le néant s’engendrent l’un l’autre » (Lao-tzu).
p. 182 C’est en un autre sens que le Rien « peut être quelque chose », mais non pas d’assoupi, - et que même il est Tout.
p. 183 Une mutation est un changement du Tout au Tout. Voilà le secret universel que manifeste la dimension constitutive de la forme. Dire qu’une forme se forme, c’est dire qu’elle est sa propre transformation : elle est forme par-delà la forme, en soi plus avant. En cela, elle est un avèn…